A propos

Le Réseau Hommes Suisse Romande (RHSR), c’est quoi ?

Nous sommes des hommes qui sentent le besoin de partager, dans l’intimité d’un cercle de parole d’hommes, nos expériences, nos doutes, nos joies, nos douleurs, nos émotions.

Dans les années 1990, Guy Corneau, un psychanalyste québécois, décédé le 05.01.2017, a été plusieurs fois invité en Suisse Romande pour des conférences. Il y parlait notamment de la difficulté qu’ont les hommes à partager leurs émotions entre eux, à vivre leur masculinité dans une société en changement. Il le développa dans son ouvrage « Père manquant, fils manqué ». Il suscita dans les pays francophones la création de groupes de partage et de parole qui existaient déjà dans les pays anglophones. C’est ainsi qu’en France, BelgiqueCanada et Suisse vont naître de nombreux groupes Hommes. Le RHSR est la coordination des différents groupes de Suisse Romande.

A qui s'adresse le Réseau Hommes ?

Les groupes sont ouverts à tous les hommes, quels que soient leur religion, leur âge, leur profession, leur préférence sexuelle.

Pourquoi que des hommes ?

Dans un groupe mixte (hommes et femmes), les partages sont riches et différents:

  • La femme s’exprime plus facilement sur sa vie, son ressenti, ses émotions alors que l’homme a besoin de temps, de réflexion pour oser parler de lui.
  • Si un homme se sent attiré par une femme, il lui sera difficile de parler de ses difficultés surtout si elles sont liées à la sexualité.
  • Lorsqu’un homme s’exprime sur un sujet personnel, les autres hommes (étant du même sexe) peuvent mieux capter le contenu ; ce qui peut aussi éveiller des souvenirs oubliés. Si, par exemple, un homme parle de son vécu pendant la grossesse de son épouse, les autres pères sont à même de comprendre ce que ça représente pour l’autre et pour lui-même.
  • Les femmes ont leurs propres groupes de parole.

Pourquoi participer à un Groupe Hommes ?

« Je me pose des questions sur mon rôle de mari, de père (…) ; je n’ai pas eu de modèle dans mon enfance (…)  ; je me sens en compétition avec les autres hommes (…) ; je me confie plutôt à des femmes, et j’ai de la peine à le faire avec des hommes (…) ; je me sens très mal dans les conflits, je pourrais être violent ou alors résigné (…) ; je n’arrive pas à trouver ma place par rapport aux diktats sociaux (je dois être grand, fort et beau…)

« J’aimerais être plus à l’aise dans ma peau d’homme, plus authentique et vrai, avec mon « masculin » et mon « féminin ».

« La révolution la plus profonde est celle qui prend place dans le coeur d’un individu. Elle est le fruit d’une décision personnelle d’explorer sa sensibilité et de se connaître pour trouver la liberté et le bonheur. Elle consiste à devenir complètement responsable de soi-même. Le Groupe Hommes est un lieu d’entraide et d’amitié pour des hommes qui ont décidé d’entreprendre une telle révolution. Il leur offre un environnement qui soutient leur résolution intérieure. »

Guy Corneau

Comment vit un Groupe Hommes ?

Un groupe est constitué de 4 à 10 hommes  et se réunit toutes les 2 à 4 semaines. Il n’y a pas d’animateur désigné, chacun l’assumant à tour de rôle, ce qui permet à chaque homme d’oser prendre sa place. Un thème ou une activité est proposé pour la réunion.

Le groupe est un espace protégé qui permet aux hommes de partager leur vécu en toute confiance. En tant que groupe autogéré, les participants s’expriment sans jugement moral, sans donner des conseils et sans couper la parole. Au moment de sa constitution puis de son fonctionnement, le groupe accepte 3 règles fondamentales :

  • La confidentialité
  • L’écoute et la bienveillance
  • Le respect de l’autre.

Chacun s’efforce de parler en « je » avec son coeur, plutôt qu’avec son mental,  en exprimant « ce que cela me fait », plutôt que « ce que j’en pense ».

Les Groupes Hommes ne poursuivent pas d’objectifs thérapeutiques et n’offrent aucune « prise en charge »

Comment rejoindre un Groupe Hommes ?

Les Groupes Hommes naissent, vivent et s’éteignent au gré des chemins de vie des participants.

Un homme qui souhaite rejoindre le Réseau :

  • ou bien entre dans un groupe existant : il participe alors à trois rencontres du groupe au terme desquelles, lui et le groupe, confirment ou infirment la poursuite de leur relation;
  • ou bien, au gré des demandes d’hommes, constitue avec d’autres un nouveau groupe : une première rencontre de présentation du Réseau est animée par un membre d’un groupe existant, puis, avec ceux qui souhaitent entrer dans la démarche, quatre rencontres sont vécues selon un protocole proposé, après quoi confirment ceux qui souhaitent poursuivre.

Un homme qui souhaite quitter le groupe en explique les raisons durant l’une des séances.

Pour tout renseignement :

Contact Suisse Romande : Marco TRAVERSA 079 310 83 04 mtraversa@bluewin.ch